Montre moi quel casque tu portes, je te dirai qui tu es !!!

images (5) images (4) images (3) images (2) images (1) images

Oui mesdames et messieurs, c’est le marché aux casques actuellement. Vous en trouverez de tous les goûts et surtout pour toutes les bourses. Le gouvernement a initié une campagne avec un nom d’animal (c’est que nous aimons la faune par ici: opération dragon, opération cobra, etc…) qui a pour but d’exhorter le citoyen béninois à se protéger le crâne. Informés depuis quelques mois, les béninois se sont vus contrôler pas plus tard que le lendemain de la fête nationale avec répression allant de l’achat immédiat d’un nouveau casque pour certains (une pensée à ceux qui n’ont pas pensé à prendre les leurs oubliés à la maison ce jour là) ou du paiement d’une certaine somme pour d’autres.

 Ceci a continué une bonne semaine encore après durant laquelle les contrôles se sont intensifiés un peu partout dans le pays, entraînant malheureusement des incidents pas vraiment appréciés. Des rumeurs d’agression suite à une incompréhension entre agents de police et zemidjan aux mots impolis de certains agents à certains citoyens, on en entend des vagues chaque jour qui passe. Cela fait deux semaines banalement et le vent semble s’être calmé. En tous les cas cela aura eu du bon parce que dans n’importe quel feu, il suffit de tourner la tête pour voir une myriade de casques un peu partout. Outre l’aspect quelque peu joli qu’on pourrait y trouver, on sent aussi que le citoyen adopte, ou essaie de le faire, une habitude qu’il n’a pas voulu prendre plus tôt et surtout qu’il est conscient de l’importance du geste pour la sécurité de sa personne sur la route. Conducteurs ou passagers, tout le monde ou presque s’y est mis.

Dans le meilleur des mondes, ce serait une fin parfaite. Mais nous n’y sommes certainement pas, dans un monde parfait, alors soulignons quand même certains points que nos autorités, apparemment, veillent de leur mieux à ne pas voir du tout.

  1. Le prix du casque moyen acceptable : Il ne s’agit en aucun cas de la coque uniquement en plastique que beaucoup ont acquise dernièrement. Je parle d’un casque basique comme ceux qui viennent souvent avec les motos que nous conduisons, ces casques là qui semblent couvrir au moins la totalité de la tête. Ceux là coûtent cher pour une bonne partie de la population. Des vois se sont élevées pour crier à l’injustice et dans un certain sens, c’est compréhensible. Vous n’irez, vous ne pouvez décemment demander à un père de famille qui gagne 10000 francs par mois – oui il y en a, beaucoup même – d’acheter un casque et d’oublier qu’il doit non seulement manger lui même et nourrir sa famille mais aussi s’acquitter de ses charges. Le contrôle va être étendu au passager aussi sous peu et juste une question hein !! Quelqu’un qui a quatre enfants fait comment ? Vous me direz que ça coule de source n’est-ce pas ? 4 casques et vlan !! Mais soyons réalistes !! Juste un peu plus réalistes. Depuis la vague préoccupationniste (oui je viens de l’inventer) de l’état, les prix ont littéralement crevé le plafond passant au triple de leur prix habituel en quelques semaines. comment voulez-vous qu’un individu lambda qui peine à joindre déjà les deux bouts puisse acheter un casque à 10 voir 15 mille pour n personnes ?
  2. L’idée est bonne et altruiste (enfin ça c’est discutable quand on entend certaines choses mais passons) mais la manière est, comment dire ça gentiment, nulle : Que vous vous préoccupiez de la vie des béninois parce que chaque année, les accidents de circulation tuent plus que le paludisme, est une raison pour laquelle on vous remercie bien. Seulement, quand on veut réaliser un projet, quel qu’il soit, on étudie de fond en comble le milieu dans lequel on désire le mettre en oeuvre. On ne se contente pas de le survoler et de se lever un beau matin – comme nous le faisons souvent, pour ne pas dire toujours, ici – pour démarrer les choses. Pourquoi n’avoir pas pensé à subventionner ces casques là pour que le coût soit plus accessible à la frange démunie de la population ? Pourquoi n’avoir pas essayé tout comme avec le riz ou le maïs entre temps ? Aujourd’hui quand vous vous en prenez au monsieur sur sa moto qui n’a pas de casque ou qui utilise un substitut des plus discutables, sachez reconnaître que ce n’est entièrement pas sa faute. “Je n’ai pas encore soulagé ma faim ni celle de ma famille. Je n’ai pas encore réglé mes charges sans oublier mes dettes. Alors me forcer à acheter le casque sans m’avoir trouvé une solution pour mes autres problèmes est inutile. et puis d’abord si je meurs, l’enterrement est-il à vos frais ? Allez vous consoler ma famille ?! Laissez moi donc en paix, j’ai beaucoup à penser !!”. : ce sont quelques échantillons de ce beaucoup disent par ci et par là. Quand aux mots désobligeants envers les citoyens, sachez, messieurs les agents de l’ordre, que roi un jour ne signifie pas roi toujours et surtout que le respect pour autrui n’a pas de limite, même pas celle de votre uniforme !!

Inutile de s’offusquer en lisant, c’est la vérité et vous le savez. Il y a trop de gens dans ce pays qui peinent tous les jours alors ne venez pas nous dire que le casque est nécessaire à leur vie. Il se foutent mais pas mal du casque, de sa forme, de sa couleur, de sa qualité. Ils veulent juste pouvoir survivre au quotidien. Si vous ne pouvez pas les aider à réussir ça pour commencer, n’attendez pas de leur part une quelconque volonté de vous suivre dans votre idéal. Personne ne veut mourir d’un accident, personne ne veut laisser derrière soi une famille éplorée mais tout le monde a ses problèmes et un projet social n’a pas vocation, – ici, on voit tout autre chose – d’aggraver les problèmes du citoyen. Certains ont acheté le casque mais à crédit, à crédit et ça ce sera une autre histoire encore quand il s’agira de rembourser.

Mesdames et messieurs les chargés de tout ce que vous savez, aidez les populations à suivre le pas. Pas en leur faisant regretter leur choix avant même qu’ils l’aient fait mais en les accompagnant jusqu’au bout. Et gardez à l’esprit que tout profit n’est pas à faire. Que ceux qui comprennent comprennent. En attendant, rions-en un peu avec ce petit bestiaire des casques aperçus par ci et par là dans la ville. Cramponnez-vous à vos chaises, ça secoue un peu..

140813045047433904 140813044407867182

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s